Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un bio-bus insolite en Angleterre

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

bio bus roulant avec déchets de l'activité humaineLe bus qui assure la liaison entre Bath et l’aéroport de Bristol, dans le sud de l’Angleterre, est un véhicule propre, qui roule avec un carburant très naturel : un biogaz issu entre autres des excréments humains que la compagnie GENeco récupère directement dans le système d’égouts de Bristol, de même que les eaux usées et les déchets alimentaires.

Le décor de ce bio-bus est d’ailleurs très explicite : cinq personnes assises sur les toilettes, pantalon sur les chevilles. En effet, les rebuts annuels de cinq personnes suffisent à produire suffisamment de biogaz pour faire parcourir 300 km à ce véhicule qui peut transporter quarante personnes. Premier avantage, cela permet à ce bus de réduire de 88 %, selon l’association anglaise pour le biogaz et la digestion anaérobie, ses émissions de gaz à effet de serre par rapport à l’utilisation de l’essence classique. Autre avantage : la source d’énergie varie peu en fonction de l’actualité internationale et n’est pas près de se tarir.

La société GENeco, qui a mis au point ce système, utilise le procédé naturel et désormais familier de la méthanisation pour fabriquer le carburant du biobus, qui roule grâce à des réservoirs placés sur le toit, et sans odeurs, bien sûr, préalablement retirées. Actuellement, GENeco peut produire 17 millions de mètres cubes de méthane par an, en valorisant les eaux usées et les déchets alimentaires et déjections en provenance de la ville de Bristol. Son réseau d’égouts représente au total annuellement 75 millions de mètres cubes d’eaux usées et 35 000 tonnes de déchets. Le dirigeant de la société, Mohammed Saddiq, précise : « Grâce au traitement d’eaux usées et de déchets alimentaires impropres à la consommation humaine, nous sommes capables de produire assez de bio-méthane pour alimenter le réseau national à hauteur de 8.500 maisons ainsi que de faire fonctionner le Bio-Bus. Les véhicules alimentés par gaz ont un rôle important à jouer dans l’amélioration de la qualité de l’air au Royaume-Uni, mais le bio-bus va encore plus loin que ça. Il est alimenté par les gens de la région, y compris peut-être même par ses propres passagers. »

Cette production permet d’alimenter en gaz, outre le transport des quelque 10 000 personnes attendues chaque mois sur cette ligne, 8300 foyers en injectant la production annuelle de biogaz dans le réseau national. Le Synteau (Syndicat national des entreprises du traitement de l’eau) rappelle par ailleurs dans un communiqué que le biométhane issu à partir de boues d’épuration d’une ville de 100.000 habitants peut alimenter 20 bus ou 100 véhicules légers.

Sources : Consoglobe, Metronews

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Un bio-bus insolite en Angleterre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.