Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un deuxième appel d’offres pour les installations photovoltaïques de plus de 250 kWc

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

centrale au sol de plus de 250 kWcLes ministres de l’Ecologie, de l’Economie et de l’Industrie viennent de présenter leur second appel d’offres pour des installations photovoltaïques sur bâtiment ou au sol de plus de 250 kWc. Le cahier des charges en a été publié sur le site de la Commission de Régulation de l’Energie. Cet appel d’offres complète les dispositions prises en mars dernier.

L’appel d’offres ne concerne là que les grandes installations, que cela soit des centrales au sol ou des dispositifs sur bâtiments. Il est divisé en 7 lots dont 4 concernent des technologies nationales innovantes à forte perspective d’export : les dispositifs de suivi de la course du soleil, le photovoltaïque à concentration, le solaire thermodynamique et le stockage de l’énergie pour les départements d’Outre-Mer et la Corse. L’ensemble représente une capacité totale de 450 MW. Les dossiers  doivent être déposés avant le 8 février 2012, pour une réponse prévue en mars ou avril.

La sélection ne se fera pas uniquement sur le prix, trois autres critères entreront largement en compte : les innovations industrielles (la contribution à la recherche et au développement), les délais de réalisation, l’impact environnemental (comprenant recyclage et remise en état du site).

Rappelons qu’un autre appel d’offres est en cours depuis le début du mois d’août : il concerne cette fois les installations sur bâtiment d’une puissance comprise entre 100 et 250 kW, soit 1 000 à 2 500 m² de panneaux. Actuellement, 1 600 MW sont raccordés en France et  2 000 sont en attente de raccordement, ce dont le gouvernement se félicite en insistant sur le fait que la France est très en avance sur les objectifs du Grenelle de l’Environnement puisque le programme vise 1 100 MW installés avant fin 2012 et 5 400 MW en 2020. Aucune comparaison avec nos voisins européens n’est cependant avancée… D’autre part, la CRE a annoncé au mois de juillet de nouvelles baisses des tarifs de rachat qui devraient atteindre – 7,5 % pour le résidentiel et – 9,5 % pour les autres.

Sources : Batiactu, Boursier.com

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.