Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un disque vert à promouvoir pour les véhicules écologiques

L’ADEME et l’Association des Voitures Ecologiques (AVE) viennent de signer une convention de partenariat afin de promouvoir le disque vert. Créé en 2008 par l’AVE, ce dispositif permet aux citoyens des collectivités participantes (23 à ce jour) de bénéficier d’une franchise de stationnement de deux heures en voirie, pour peu qu’ils conduisent un véhicule particulièrement écologique.
signature ave ademe
Ce partenariat vise donc à promouvoir ce dispositif du disque vert et à le démultiplier en s’appuyant sur le réseau des directions régionales de l’ADEME. Le disque vert s’adresse aux automobilistes qui ont fait le choix d’un véhicule électrique, hybride, GPL, GNV, flexfuel E85, microcitadines de moins de 3 mètres, hydrogène ou utilisé en auto-partage et qui résident dans des collectivités participantes au dispositif. Il s’agit pour eux d’un bonus quotidien, puisque 95 % du temps d’utilisation d’un véhicule est consacré au stationnement.

L’AVE propose ce dispositif au collectivités territoriales depuis 2008 et jusqu’à présent 23 villes de toutes tailles et de toutes tendances y ont répondu favorablement et de nombreuses autres en étudient la faisabilité. Il suffit au conducteur ou à l’entreprise détenteur du véhicule de se rendre en mairie, si sa collectivité participe à l’action, avec sa carte grise munie de la mention P3 qui indique l’énergie utilisée. On lui remet alors un disque vert et une pastille à coller sur le pare-brise de la voiture, qui mentionne son numéro d’immatriculation, qui lui permettent de profiter ensuite de ces emplacements privilégiés.

Lorsque le stationnement est gratuit dans toute la collectivité, la ville peut créer des emplacements privilégiés, les zones vertes, en centre-ville ou près des commerces, réservées aux automobilistes affichant ce disque vert. L’AVE propose de plus aux collectivités intéressées de signer une charte de mise en réseau, qui permet l’utilisation du même disque dans l’ensemble des villes signataires.

Cet outil permet aux maires d’encourager à la diminution de la facture énergétique de leurs concitoyens, d’améliorer la qualité de l’air dans leur ville et de participer au respect de nos engagements climatiques. Dans sa contribution à l’élaboration de visions énergétiques 2030 –2050, l’ADEME rappelle l’importance de développer un mix énergétique diversifié dans les transports : gaz, électricité, biocarburants, hydrogène, hybridations, mais également de nouveaux services de mobilité (autopartage…) ainsi que des modes doux.

Sources : ADEME, AVE

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.