Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un Eurobaromètre spécial sur l’avenir de l’Europe

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Eurobaromètre avenir de l'Europe

L’enquête européenne « Eurobaromètre spécial 517 », publiée le 26 janvier, est consacrée à l’avenir de l’Europe. Elle apporte un éclairage sur les avis et opinions des Européens concernant les principaux défis auxquels l’Union est confrontée. L’Eurobaromètre montre que près d’un Européen sur deux considère le changement climatique comme étant le principal enjeu de portée mondiale pour l’avenir de l’UE. Il porte également sur ce qu’ils attendent de la Conférence sur l’Avenir de l’Europe.

L’Eurobaromètre spécial, une grande enquête dans les 27 Etats membres

Commandée par le Parlement européen, ainsi que la Commission, cet Eurobaromètre spécial a été réalisé parallèlement à la Conférence sur l’Avenir de l’Europe. Celle-ci comporte une plateforme numérique multilingue, qui offre à chacun la possibilité de s’exprimer, de faire savoir dans quelle Europe il souhaite vivre et de contribuer à façonner son avenir.

L’année 2022 a été proclamée « Année européenne de la jeunesse », l’enquête publiée met donc particulièrement en lumière le point de vue des jeunes Européens sur les défis auxquels l’UE est confrontée. Elle a eu lieu entre septembre et octobre 2021 et comptabilise au total quelque 26 530 entretiens réalisés dans les 27 Etats membres de l’UE.

La lutte contre le dérèglement climatique, premier défi européen

L’Eurobaromètre montre que 91% des 15-24 ans estiment que la lutte contre le changement climatique peut contribuer à l’amélioration de leur santé et de leur bien-être. C’est aussi l’avis de 84% des personnes âgées de 55 ans ou plus, et de 87 % de la population européenne. De plus, plus d’un jeune sur deux considère le changement climatique comme étant le principal enjeu de portée mondiale pour l’avenir de l’UE, rejoignant ainsi l’avis de près d’un Européen sur deux (49 %), tous âges confondus.

Parallèlement, un soutien massif s’exprime en faveur des objectifs environnementaux du pacte vert européen. 88% des Européens estiment qu’il importe d’accroître la part des énergies renouvelables dans notre économie et de parvenir à une plus grande efficacité énergétique, tandis que 80% s’accordent sur l’importance de faire de l’Europe le premier continent à atteindre la neutralité climatique d’ici à 2050 et d’encourager le développement du marché des véhicules à émissions faibles ou nulles.

Des Européens plutôt heureux de vivre dans l’UE

Outre le changement climatique, principal défi à portée mondiale pour les personnes interrogées, et les questions environnementales, d’autres reviennent régulièrement, en moindre quantité cependant dans cet Eurobaromètre. Il s’agit de la santé (elle est citée par 34 % d’entre elles), un item que l’on s’attend à rencontrer en temps de crise sanitaire, ainsi que la migration et les déplacements forcés (ils sont évoqués par environ 30 %).

Parmi les aspects auxquels les Européens accordent un degré de priorité élevé, on trouve notamment des niveaux de vie comparables (31 %) et une politique commune en matière de santé (22 %). Ces deux aspects sont jugés les plus utiles, devant le renforcement de la solidarité entre les États membres (21 %) et à l’indépendance énergétique (20 %).

L’Eurobaromètre montre qu’une grande majorité des Européens se déclarent heureux de vivre dans l’UE (81%) et dans leur pays (89%) et se disent satisfaits de leur vie familiale (89%). Comme principal atout de l’UE, ils citent le respect de la démocratie, des droits humains et de l’État de droit (27%), avant sa puissance économique, industrielle et commerciale (25%).

Ainsi, selon les personnes interrogées, la paix (49%), la liberté d’opinion (47%), l’égalité sociale et la solidarité (45%), ainsi que la tolérance et l’ouverture aux autres (44%), sont les valeurs que l’UE incarne le mieux par rapport à d’autres pays.

La Conférence sur l’avenir de l’Europe

La participation à la Conférence sur l’Avenir de l’Europe permet, selon 43 % des citoyens européens, de mettre l’accent sur des aspects qui intéressent la jeune génération. Son énergie et sa motivation en faveur des réformes et des changements qui en résultent (35%), ainsi que sa détermination à faire en sorte que l’Europe de demain soit plus adaptée aux défis de la société actuelle (33%) sont également citées.

Les Européens considèrent comme aspects clés de la Conférence le changement climatique et l’environnement (44%), la santé (40%), ainsi qu’une économie plus forte, la justice sociale et l’emploi (40%). Mais ils attendent avant tout qu’elle débouche sur des résultats concrets. Les personnes interrogées se déclarent davantage incitées à participer aux actions organisées dans le cadre de la Conférence dans la mesure où elles seraient convaincues de l’incidence réelle de leur participation (53%). Et ce d’autant plus que 90% des Européens considèrent qu’il devrait davantage être tenu compte de leur avis dans les décisions relatives à l’avenir de l’Europe.

Source : Parlement européen

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.