Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un « Green New Deal » pour le Région Occitanie

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Green new deal ou Occitanie 2040S’inspirant à la fois du Pacte Vert européen et de la Convention citoyenne pour le climat, l’Occitanie va mettre en place un « Green New Deal » ou feuille route Occitanie 2040. L’un de ses objectifs est d’amener le territoire vers l’indépendance énergétique, tout en consultant la population. La Présidente de la Région, Carole Delga, présente un plan de relance « après-Covid » ambitieux, salué par le Haut Conseil pour le climat.

La feuille de route Occitanie 2040

« Lutter contre l’hypermétropolisation, rééquilibrer les territoires, adopter un modèle de développement moins consommateur en énergie qu’il s’agisse des transports ou des bâtiments et moins consommateur en terres agricoles. C’est un plan qui balaie tous les champs d’action de la Région ». Ainsi la présidente résume-t-elle ce Green New Deal, ou nouvelle feuille de route « Occitanie 2040 ».

La feuille de route Occitanie 2040 comprend bien entendu la lutte contre le réchauffement climatique avec les énergies renouvelables comme l’éolien flottant, les bâtiments à énergie positive, les trains à hydrogène. L’objectif à terme est de faire baisser de 40% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 et de faire de l’Occitanie la première région à énergie positive d’Europe. Elle y intègre la création d’un service public régional pour préserver et sécuriser la ressource en eau, ainsi qu’un plan Arbres, avec la création d’une nouvelle réserve naturelle régionale dans les Pyrénées (Massif de Montious).

Le volet transport y est bien présent. La Région demande instamment la réouverture de 6 lignes ferroviaires, qu’elle est prête à financer à 100 %. Elle espère voir aussi aboutir rapidement les négociations sur les deux lignes à grande vitesse : Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan. Le rail constitue d’ailleurs un des grands combats de la Région. Elle souhaite favoriser le développement de la mobilité avec des trains à 1 € et des cars à 2 €.

La lutte contre l’artificialisation des sols fait également partie de ce Green New Deal. Des mesures sont ainsi destinées à préserver les terres agricoles contre l’artificialisation galopante L’alimentation durable n’est pas oubliée non plus. Il s’agit de débloquer 24 millions d’euros pour une série d’actions qui visent à renforcer « la souveraineté agricole régionale ». Un plan protéine végétale y est même intégré.

Une Convention citoyenne régionale pour améliorer le Green new deal

Ce Green New Deal annonce de plus le lancement d’une Convention citoyenne de l’Occitanie, qui s’inspire de celle sur le climat menée au plan national. Composée de 100 citoyens tirés au sort et constituant « un panel représentatif de la population », elle proposera des mesures de transition écologique. La Présidente de la Région explique : « Aucun élu n’y siègera. La Convention fera des propositions dans les domaines de compétence de la Région ».

Les personnes y participant seront rétribuées à hauteur d’environ 80 € par journée. Trois garants indépendants suivront les travaux qui s’étaleront sur trois journées. La convention sera suivie d’une votation citoyenne organisée à l’automne. Les élus choisiront ensuite les actions prioritaires à mener. Celles-ci seront ensuite intégrées dans la feuille de route Occitanie 2040. Enfin un plan de relance pour l’emploi est également prévu. Il comprend un soutien au tourisme vert, à l’aéronautique (90 millions d’euros), au spatial et à la viticulture.

La région citée par le Haut Conseil pour le Climat

Le Rapport annuel 2020 du Haut Conseil pour le Climat salue les actions de la Région : « La région Occitanie a cherché à répondre conjointement aux questions environnementales, sociales et territoriales dans l’élaboration de « Occitanie 2040 ». La justice sociale et territoriale y est considérée non seulement comme une exigence mais aussi comme une condition de réussite des transformations écologiques. Inversement, les transformations écologiques sont, elles aussi, abordées comme une opportunité pour aller vers plus de justice sociale et territoriale ».

Il cite de plus la mise en place de l’éco-chèque transport, de l’éco-chèque logement, les efforts sur la gamme tarifaire en matière de mobilité collective, ainsi que l’instauration de budgets participatifs.

Sources : La Dépêche, France 3 Occitanie

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Un « Green New Deal » pour le Région Occitanie”

  1. Un très beau projet pour l’Occitanie. Espérons qu’ils en tirent les résultats souhaités. D’autres régions devraient s’en inspirer, notamment la région PACA, ou la métropole Aix-Marseille complètement en retard sur la transition écologique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.