Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un Guide de la mobilité quotidienne bas carbone publié par The Shift Project

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Guide de la mobilité quotidienne bas carbone The Shift Project a publié en février un Guide pour la mobilité quotidienne bas carbone, destiné aux acteurs de la mobilité et particulièrement aux collectivités. Destiné à éclairer le débat dans un contexte d’élections municipales, il va au-delà puisqu’il met en évidence les leviers les plus – et les moins – prometteurs pour parvenir rapidement à un report modal depuis la voiture, occupée par le seul conducteur vers des modes actifs et partagés.

Les collectivités, actrices de la décarbonation des déplacements

Le secteur des transports, première source d’émissions de gaz à effet de serre en France, représente plus de 30 % des émissions totales. La loi d’orientation des mobilités (LOM) désigne les collectivités comme actrices centrales dans la décarbonation de la mobilité. Le Guide de la mobilité quotidienne bas carbone cible les mesures pouvant être mises en place à l’horizon de 5 à 10 ans. Il en ajoute d’autres, à plus long terme, pour agir sur les besoins de déplacements.

Ce guide se fonde sur les retours d’expérience d’Autorités Organisatrices de la Mobilité intercommunale en France métropolitaine. Cinq territoires ont ainsi été étudiés : la Communauté d’Agglomération de la Région Nazairienne et de l’Estuaire (CARENE), la Communauté Urbaine d’Arras, la Communauté Urbaine de Poitiers, Grenoble-Alpes Métropole et l’Eurométropole de Strasbourg.

Des zones de moyenne densité conçues pour la voiture

L’angle abordé est celui des zones de moyenne densité (villes moyennes, première et début de deuxième couronnes des grandes agglomérations. Ce sont des territoires relativement denses où souvent l’urbanisation et l’espace public ont été conçus autour de l’utilisation de la voiture particulière. Ces zones concentrent les enjeux les plus forts et les plus complexes de mise en place de solutions alternatives.

Le Guide de la mobilité quotidienne bas carbone vise donc à « armer » les acteurs locaux pour jouer le rôle que leur demande la LOM, avec une efficacité à hauteur de l’enjeu et de l’échéance. Surtout dans ces zones de moyenne densité où la voiture a été rendue indispensable à la vie. Centré sur les modes de déplacement, il permet d’identifier les bonnes pratiques des politiques de mobilité bas carbone. Mais il prend en compte aussi les freins à leur mise en œuvre, ainsi que les conditions de succès.

Un « système voiture » à déconstruire

En effet, la voiture est devenue incontournable. Mais il ne s’agit pas que d’un véhicule, mais de tout un système abouti : infrastructures, services, fiscalité, soutenus par un imaginaire puissant (il suffit de voir les publicités pour s’en rendre compte). Il faut donc passer d’un « système voiture » à un « système alternatif ». Et construire ce dernier.

Pour cela, le Guide de la mobilité quotidienne bas carbone explore trois axes : déconstruire le « système voiture », développer un système de modes actifs et partagés et susciter et accompagner le changement de comportement. Cela passe, en plus de la mise en œuvre de solutions, par de la communication et de la pédagogie.

Source : The Shift Project

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.