Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un hôpital pour tortues inauguré à Monaco

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Extension du Musée Océanographique de Monaco, le Centre Monégasque de Soins des Espèces Marines (CMSEM) vient d’être inauguré dans la principauté, un hôpital pour tortues en quelque sorte. Il a pour but de soigner les tortues marines, victimes de certains maux dont l’homme est à l’origine, comme l’ingestion de morceaux de plastique.

hôpital pour tortues

Un centre de soins spécialisés

Le centre de soins de cet hôpital pour tortues se compose de cinq bassins, où les tortues résideront plus ou moins longtemps en fonction de la gravité de leurs blessures. Selon Olivier Brunel, le responsable de ce service, outre l’ingestion de plastique, très fréquente, d’autres dangers menacent les tortues marines : elles peuvent présenter des blessures telles que des carapaces fendues à la suite de collision avec des bateaux, des hameçons dans la bouche, ou encore se trouver emmêlées dans des filets de pêche.

Les cinq bassins de cet hôpital pour tortues comportent de nombreux équipements médicaux spécifiques. Ils permettront aux soigneurs de diagnostiquer ce dont les animaux souffrent afin de les soigner comme il convient. Il y existe aussi un système d’imagerie médicale, une grande aide pour les soigneurs, qui pourront notamment déceler les troubles liés à l’ingestion de plastique.

Un hôpital pour tortues intégrant la convalescence

Une fois les soins terminés, les tortues séjourneront dans un bassin extérieur de plus de 160 m3, où elles resteront tout le temps nécessaire à leur convalescence. Celui-ci, comportant des rochers et des coraux, se rapproche le plus possible des conditions de vie naturelles des tortues marines. Cela permettra aux soigneurs de repérer le moment où elles pourront retourner en mer. Elles doivent alors être capables de plonger et de trouver elles-mêmes leur nourriture.

Après guérison, les tortues marines seront relâchées en mer, certaines équipées d’une balise Argos. Il en existe 7 espèces dans nos mers, toutes menacées aujourd’hui de disparition.  En marge de cet hôpital pour tortues, le CMSEM propose un espace pédagogique. En effet, outre sa mission de soins, il vise à sensibiliser le grand public aux dangers, pour la plupart d’origine humaine, qui menacent les espèces marines et particulièrement les tortues.

Sensibiliser le grand public

Le CMSEM se propose de sensibiliser les pêcheurs et plaisanciers à leur sort. Il veut les encourager à les ramasser et à alerter l’hôpital pour tortues qui pourra ainsi les prendre en charge. Une centaine de tortues marines en détresse sont repêchées chaque année.

Cet hôpital pour tortues n’est pas le premier. Il en existe notamment un au Grau du Roi, dans le Gard, proche d’Aigues-Mortes, depuis 15 ans. Il en a recueilli et soigné plus de 250 au cours de ces années. Celui de Monaco intègre d’emblée une dimension pédagogique, en accueillant les visiteurs. En plus des tortues marines, il peut aussi recueillir des grandes nacres et des hippocampes blessés.

Sources : Mer & Océan, France-Inter

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.