Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un nouveau PNACC pour 2018-2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Afin de mieux préparer la société française au changement climatique, le ministère de la Transition écologique et solidaire a lancé le 20 décembre 2018 le deuxième Plan National d’Adaptation au changement climatique (PNACC). Il constitue l’un des « deux piliers » de l’action climatique de la France. Il se veut donc complémentaire à celui concernant l’atténuation, comportant la nouvelle Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) et la nouvelle Stratégie Nationale Bas Carbone (SNBC).PNACC 2 ; Plan national d'adaptation au changement climatique

Pourquoi un deuxième PNACC ?

Des périodes de sécheresse de plus en plus fréquentes, une température en hausse de 1,5° en moyenne en France métropolitaine depuis 1900, des risques d’incendies de forêt de plus en plus élevés, des cultures dont les rendements stagnent, des montagnes de moins en moins enneigées, sans parler des crues et inondations, de l’érosion des côtes, etc. Autant d’indications du changement climatique qui oblige la France à se doter d’un nouveau PNACC.

L’objectif du PNACC (2018-2022) est de mettre en œuvre les actions nécessaires pour adapter d’ici 2050 les territoires français (métropole et outremer) aux changements climatiques attendus. Ce plan s’appuie sur les recommandations issues de l’évaluation du PNACC 1, lancé en 2011 et couvrant la période 2011-2015.

Concertation et actions concrètes

La concertation a été organisée selon les domaines d’actions qui structurent les priorités du PNACC 2 :

  • Les actions du domaine de la Gouvernance (articulation aux échelons nationaux et territoriaux, implication de la population, etc.) ;
  • Les actions reposant sur les meilleures connaissances scientifiques et la sensibilisation de toute la population à l’adaptation au changement climatique ;
  • Les actions visant à protéger les personnes et les biens aux risques climatiques (Prévention et résilience) ;
  • Les actions visant à préparer les filières économiques aux changements attendus ;
  • Les actions privilégiant, partout où c’est possible, les actions fondées sur la nature ;
  • Les actions bénéficiant des expériences menées dans les autres pays.

Le Ministère met l’accent sur dix actions concrètes résumant l’esprit dans lequel a été élaboré le PNACC 2 :

  • La lutte contre les feux de forêt, avec l’acquisition de 6 bombardiers d’eau ;
  • Le renforcement de la vigilance météorologique avec le déploiement de 5 nouveaux radars et l’extension du système d’alerte et d’information des populations, notamment en outremer ;
  • Un point complet des normes et référentiels afin de prendre en compte le climat futur ;
  • L’identification des territoires à risque ;
  • Le développement d’un centre de ressources sur l’adaptation ;
  • La diffusion de messages de prévention par les services sanitaires, notamment en cas de canicule ;
  • L’intégration de la thématique du changement climatique et de l’adaptation dans les cursus scolaires dès l’école ;
  • La réalisation d’une étude sur les freins à la mobilisation locale des fonds européens ;
  • L’établissement de prospectives économiques pour identifier les filières à risque ;
  • La création d’outils d’aides à la décision dans le secteur forestier (essences à privilégier pour la plantation).

Sources : Ministère de la Transition écologique et solidaire, PNACC 2

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.