Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un pommeau de douche révolutionnaire ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

En ces temps de sécheresse extrême en Californie, tout projet visant à faire économiser de l’eau, tout en conservant son petit confort, est forcément voué au succès. C’est le cas d’un pommeau de douche « révolutionnaire » mis au point par la start-up Nebia qui permettrait, selon ses inventeurs, d’économiser jusqu’à 70 % d’eau.
nebia shower head, la douche révolutionnaire
Lancée sur le site de financement participatif Kickstarter, la société Nebia, qui cherchait une levée de fonds de 100 000 dollars, a atteint son objectif en quelques heures, et rapidement largement dépassé, puisque, 48 heures plus tard, elle enregistrait 1,38 millions de dollars de promesses de financement pour son invention. La technologie (H2MICRO™) de la douchette, baptisée Nebia Shower, permet d’atomiser l’eau en millions de minuscules gouttelettes, multipliant ainsi par 10 la surface de contact de l’eau avec la peau par rapport à un pommeau de douche ordinaire.

Ses inventeurs en promettent d’ailleurs monts et merveilles : « Entrez dans le monde de Nebia » proclame le site, et « sortez-en rajeuni »  (tout un programme !), grâce à « une douche revigorante qui revitalise votre peau et votre âme. » Le tout en n’utilisant que 6 gallons (environ 22 litres) là où d’habitude on en utilise 20 (environ 75 litres). Si c’est là la consommation moyenne pour une douche aux Etats-Unis (en France, on l’estime plutôt à 50 litres), on comprend tous les bienfaits de cette nouveauté. Les chercheurs qui ont créé Nebia Shower ont calculé que, si leur pommeau de douche équipait toutes les salles de bains californiennes, les économies réalisées atteindraient les 757 milliards de litres d’eau par an, ce qui équivaut à quelque 4 milliards de dollars.

Produit particulièrement design qui peut donc s’installer dans n’importe quelle salle de bains, l’invention a nécessité 5 ans de recherches et a été testée sur les campus d’Apple et de Google (dont les patrons font d’ailleurs partie des investisseurs) et à l’université de Stanford pendant un an. Elle sera commercialisée en mai 2016 aux Etats-Unis au prix de 399 $ (360 €). Elle est actuellement proposée à 299 $ (270 €) à l’unité sur le site de Kickstarter ou par 3 à 799 $ (720 €) : ses inventeurs promettent un retour sur investissement d’un an environ…

Sources : Le Monde, Metronews, Nebia

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.