Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un premier EPR en exploitation… en Chine

EDF et son partenaire chinois CGN ont annoncé le 14 décembre qu’un premier EPR entrait en exploitation commerciale en Chine. Les chantiers en Europe (Finlande et France), accumulant les retards, ont bénéficié par leurs retours d’expérience à la construction de ce réacteur.

EPR centrale de Taishan

Le premier EPR en exploitation commerciale au monde

Après un ultime test réglementaire de fonctionnement en continu et à pleine puissance, l’unité numéro 1 de la centrale de Taishan (province du Guangdong) devient donc le premier réacteur EPR productif. Il a en effet atteint « l’ensemble des conditions nécessaires à [son] exploitation en toute sûreté« , selon le communiqué d’EDF.

La centrale de Taishan sera composée de deux réacteurs EPR de 1 750 MW chacun. Il s’agit du plus important projet de coopération sino-française dans le secteur énergétique. Une fois achevée, la centrale fournira jusqu’à 24 TWh d’électricité, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 5 millions de Chinois.

Le groupe EDF est intervenu par l’intermédiaire de sa filiale Framatome, en tant que fournisseur de la technologie EPR de troisième génération, « qui répond aux meilleurs standards de sûreté internationaux« . La prise en compte de l’expérience de Flamanville (dont le réacteur EPR n’est toujours pas fonctionnel) a été le « facteur-clé du succès » de celui-ci.

La complémentarité des filières nucléaires française et chinoise

Fruit d’une coopération stratégique de 35 années entre EDF et CGN (elle remonte à la construction de la première centrale nucléaire chinoise), le réacteur EPR de Taishan montre la complémentarité des filières nucléaires française et chinoise. Cette expérience en matière de gestion de projet va maintenant bénéficier aux deux réacteurs de Hinkley Point C, actuellement en construction au Royaume-Uni.

Cette centrale, qui a comptabilisé plus de 15 000 ouvriers au plus fort du chantier, couvre une surface de 400 hectares. Plus de 800 techniciens seront nécessaires à l’exploitation des deux réacteurs. Jean-Bernard Lévy, Président-Directeur Général d’EDF, a déclaré : « La mise en service commerciale de Taishan 1, le premier EPR au monde, est un succès de toute la filière nucléaire française. Il démontre la capacité de la filière à concevoir un réacteur de troisième génération dans le respect des meilleurs standards de sûreté et de qualité. »

Source : EDF

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Un premier EPR en exploitation… en Chine”

  1. Bonjour,
    Je pense que cette filière est pleine de promesses.
    Beaucoup de pays y croient et ce n’est pas pour rien.
    Il y a des avantages.
    Les risques sont bien moins grands que l’utilisation des automobiles ou même le simple fait de manger des produits ultra-transformés et respirer de l’air pollué (et j’en sais quelque chose car j’en suis malade…).
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.