Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un produit écologique pour lutter contre les marées noires

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

marée noireFléau des temps modernes, les marées noires, qu’elles atteignent les côtes ou qu’elles restent localisées en haute mer, entrainent tout un cortège  désastreux pour les écosystèmes et les animaux marins. Les oiseaux  marins notamment paient un lourd tribu dans une catastrophe de ce genre. Certes, les nappes de pétrole sont fragmentées à coups de produits chimiques, mais si les animaux réchappent au pétrole qui les englue, ils absorbent des produits encore plus toxiques, les condamnant tout aussi certainement. Soit le pétrole s’agglutine sur leurs plumes, soit les substances utilisées atteignent gravement leur organisme, et dans les deux cas, c’est tout l’écosystème qui est touché. Les dispersants chimiques sont même parfois accusés d’être encore plus toxiques que le pétrole lui-même.

Face à ce problème, une équipe de scientifiques de l’Université du Sud-Mississippi, sensibilisés tout particulièrement par la marée noire qui a suivi l’explosion de la plateforme Deepwater Horizon, au large de la Floride en 2010, s’est lancée dans la recherche d’un produit dispersant moins néfaste à l’environnement. Ils viennent de présenter le résultat de leurs travaux lors d’une convention de l’American Chemical Society, à Philadelphie. Le produit dispersant écologique qu’ils ont mis au point s’apparente par la liste de ses ingrédients… au chocolat ! Lisa Kemp, qui dirige l’équipe, le présente elle-même ainsi : « Tous les ingrédients de notre dispersant sont utilisés dans des produits alimentaires, comme le beurre de cacahuètes, le chocolat ou la crème fouettée. »

Le produit, dont la formule exacte est bien entendu jalousement gardée, utilise entre autre un polymère à base de cellulose, une fibre végétale, de la lécithine de soja. Il se base en fait sur des principes scientifiques établis il y a plusieurs décennies, lors de l’élaboration des détergents modernes utilisés en machine à laver : comme les lessives empêchent la graisse de se redéposer sur le linge au cours du cycle de rinçage, ce dispersant empêche les gouttelettes de pétrole de coller au plumage des oiseaux. Le produit enveloppe en effet les gouttes de pétrole, comme le précise la scientifique :

Non seulement notre produit dissout le brut, mais il empêche le dépôt de pétrole sur les oiseaux et les autres objets (…) Les oiseaux peuvent se poser dans les nappes de pétrole, plonger à travers, s’envoler et battre des ailes, le pétrole s’en détachera.

Ce dispersant présente un autre avantage non négligeable : élaborés avec des composants utilisés dans l’industrie alimentaire et couramment fabriqués, il peut être rapidement mobilisable et en grande quantité pour un coût relativement faible. Après des tests sur le terrain, le produit pourra, après autorisation, être commercialisé. A noter : l’équipe a obtenu le soutien lors de ces recherches de grands groupes chimistes comme The Dow Chemical Company, Archer Daniels Midland Company et Croda International pour la sélection des ingrédients et leur approvisionnement.

Sources : Science Daily, Le Monde

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.