Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Un train à énergie solaire ?

Un train express régional (TER) expérimental, équipé de panneaux photovoltaïques, vient d’être présenté par la SNCF au centre de maintenance de Saintes (Charentes-Maritimes).

TER

Directeur TER à la SNCF, Claude Solard, présent à cette manifestation, a toutefois précisé :

Cela permet d’avoir une autonomie énergétique sur tout ce qui est éclairage et ambiance lumineuse et aussi de recharger les batteries pendant les arrêts, apportant une autonomie nouvelle qui évitera un certain nombre de pannes qu’on pouvait trouver dans le passé. (…) Le solaire ne va pas permettre d’apporter toute l’électricité nécessaire, il faudra toujours un complément pour faire fonctionner la traction du train.

Propulsé au diesel, ce train va faire l’objet d’une expérimentation de 3 ans dans la région Poitou-Charentes. Selon la société Disatech, concepteur des panneaux photovoltaïques fixés au toit du TER, celui-ci devrait y gagner en confort et en sécurité, notamment en permettant à une rame en panne sur les voies de conserver l’éclairage et la ventilation. Le responsable de l’activité photovoltaïque de la société estime à environ 10 à 15 tonnes de CO2 par an, pour une rame de 6 voitures, la réduction des rejets provenant de cette amélioration technologique.

Eclairé par des diodes peu gourmandes en énergie (les spots halogènes de 20 W ont été remplacés par des spots LED de 3 W), ce TER est aussi équipé de films sur les vitres pour en améliorer l’isolation.

Il n’en reste pas moins que ce train est propulsé, nous l’avons dit, au diesel, et qu’une propulsion électrique serait de toute façon plus « propre ». S’il est vrai que l’éclairage et la ventilation ajoutent à la consommation énergétique d’un train, l’essentiel, et de loin, est cependant constitué par la traction. Ne vaudrait-il pas mieux alors envisager d’investir dans l’infrastructure et l’électrification des lignes pour réduire de manière nettement plus sensible les émissions de CO2 dues aux transports ferroviaires ? Certains, après calcul, avancent que le solaire n’apporte que le millième de l’énergie nécessaire à ce train. Quand verrons-nous des trains réellement propulsés à l’énergie solaire ?

Sources : Le Monde, Le Figaro