Un premier semestre 2018 chaud