Blog d’Eco CO2 

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une campagne OFF/ON en Belgique pour lutter contre une possible pénurie d’électricité

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

ON OFFPour lutter contre un possible black-out cet hiver en raison de la conjugaison de plusieurs facteurs, la Belgique lance une grande opération de maîtrise de l’énergie auprès des particuliers, baptisée OFF/ON. Les pouvoirs publics sont en effet convaincus que les efforts de l’ensemble de la population permettront d’éviter la pénurie électrique.

Pourquoi une pénurie d’électricité en Belgique

Il existe un risque réel pour la Belgique cet hiver de ne pas avoir suffisamment d’électricité pour répondre à tout moment aux besoins de la population, notamment en cas de températures très basses. L’électricité ne se stocke pas à grande échelle, elle doit donc être produite à l’instant même où elle est consommée. Plusieurs motifs, et particulièrement leur coexistence, sont donc invoqués pour expliquer ce risque.

D’abord 3 réacteurs nucléaires sont à l’arrêt, sur les 7 que compte le pays : 2 en raison de microfissures constatées sur les cuves, et qui doivent être contrôlées ; l’autre pour cause d’incident technique. A cela s’ajoutent des centrales à gaz qui ont fermé, ou vont fermer pour cause de manque de rentabilité. D’autre part, les quantités nécessaires d’électricité ne peuvent pas toujours venir de l’exploitation en raison notamment des limites techniques des lignes, et les énergies renouvelables, bien présentes pourtant sur le territoire, restent aléatoires.

L’opération OFF/ON

L’activation d’un  plan de délestage doit rester, selon les pouvoirs publics belges, la mesure ultime. D’où la création d’un site internet de prévention, OFF/ON, reprenant tous les conseils pratiques pour réduire sa consommation d’électricité, que ce soit à la maison, au bureau, à l’école, ainsi que les informations sur un plan de délestage (qui aurait alors lieu aux heures de pointe, soit de 17 heures à 20 heures), et la pénurie possible. Le site présente même une check-list pour se préparer en cas de black-out, d’une « tranche ».

Il comporte un indicateur affichant une couleur spécifique (vert, orange, rouge ou noir), qui doit informer la population du moment où il faut commencer à réduire sa consommation d’électricité. Cet indicateur sera aussi repris chaque jour lors des bulletins météo sur les 4 principales chaînes de la télévision nationale. La situation actuelle représente, de plus, pour la Ministre belge de l’énergie, une opportunité unique pour changer ses comportements énergétiques, et qui dépasse le risque de pénurie de l’hiver.

Et en France ?

Les démarches éco-citoyennes s’y multiplient aussi et revêtent différentes formes. Pour l’hiver en particulier, les « Familles à Energie Positive« , initiée par Prioriterre, essaiment un peu partout dans les villes petites ou grandes, et EcoWatt, initiée par le Réseau de Transport d’Electricité (RTE), reprend du service en Bretagne et en région PACA. EcoWatt a d’ailleurs connu l’hiver dernier une seconde année sans alerte rouge, les températures des mois normalement froids s’étant montré plutôt clémentes.

Sources : OFF/ON, Le Vif

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.