Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une consultation européenne sur le changement d’heure

Que vous soyez pour ou contre le changement d’heure, c’est le moment de vous exprimer ! La Commission Européenne vient de lancer une consultation publique sur « les dispositions relatives à l’heure d’été », afin de recueillir les points de vue des citoyens sur ce sujet épineux.

Un changement d’heure menacé

A la suite d’un certain nombre de demandes émanant à la fois des citoyens, du Parlement Européen et de certains Etats membres, la Commission a décidé d’examiner le fonctionnement des dispositions actuelles et d’évaluer si elles devaient être modifiées ou non.

On savait le changement d’heure menacé depuis le mois de mars pour diverses causes, puisque le Parlement Européen avait alors demandé à la Commission des études sur le bien-fondé de sa maintenance. Celle-ci s’appuiera donc, dans sa réponse, sur les avis – éclairés ou moins –  de tous les citoyens qui voudront bien participer.

Accessible dans toutes les langues de l’Union Européenne, le questionnaire à remplir est disponible depuis le 4 juillet et le restera jusqu’au 16 août. Les réponses sont prises en compte quelle que soit la langue utilisée, « toutefois, nous vous encourageons à répondre en anglais, dans la mesure du possible » précise la Commission.

Les dispositions actuelles

Les hésitations autour du changement d’heure ne sont pas nouvelles.. Au cours du XXéme siècle, ce dernier est apparu très tôt avant de disparaître pour finalement revenir. Alors qu’il avait été institué en 1916 en Allemagne d’abord, puis au Royaume-Uni et en France, la Seconde Guerre Mondiale en aura raison. Il réapparaît à la suite des chocs pétroliers des années 70, dans le sillon du fameux slogan « En France, on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ! » qui marquera des générations !

A l’époque, les dispositions visaient essentiellement à économiser l’énergie. D’autres objectifs sont venus s’y ajouter : la sécurité routière, les possibilités de loisirs accrues ou encore l’alignement des pratiques nationales sur celles des pays voisins. Les dispositions européennes datent du début des années 80. Elles harmonisent les dates de changement d’heure : le dernier dimanche de mars pour l’heure d’été et le dernier dimanche d’octobre pour l’heure d’hiver.

Parallèlement, les Etats membres sont regroupés  en trois fuseaux horaires différents : Actuellement, ils sont répartis sur trois fuseaux horaires : l’heure de l’Europe occidentale ou temps universel (UTC), l’heure de l’Europe centrale (UTC+1) et l’heure de l’Europe orientale (UTC+2). Dans huit États membres de l’Union, l’heure légale est UTC+2. Dans 17 États membres, l’heure légale est UTC+1, et trois États membres appliquent l’UTC. Ce système est déterminé par rapport à l’heure GMT (Greenwich Mean Time) ou UTC (temps universel coordonné).

5 questions posées

La première interroge sur l’expérience globale du passage de l’heure d’hiver à l’heure d’été  et demande de la classer de très positive à très négative. La seconde fait choisir entre conserver les actuelles dispositions européennes relatives à l’heure d’été et à l’heure d’hiver dans l’ensemble des États membres de l’UE, ou les supprimer pour tous les États membres de l’UE.

La troisième demande d’expliquer les raisons en choisissant parmi les suivantes : économie d’énergie/absence d’économie d’énergie, santé humaine, loisirs en soirée, sécurité routière, fonctionnement du marché intérieur (échanges transfrontières, organisation des transports, communications, …), ou d’en préciser une autre

La quatrième vise à noter de 0 à 10 l’importance du changement d’heure. La dernière enfin demande de choisir la solution préférée, en cas de suppression : supprimer le changement d’heure et rester à l’heure d’été de façon permanente (les horloges sont avancées d’une heure par rapport à l’heure d’hiver) ou à l’heure d’hiver de façon permanente.

Une seconde page demande enfin de fournir toutes les informations ou remarques supplémentaires dont on dispose sur cette question. Le questionnaire est accessible à cette adresse.

Parallèlement, la Commission recense les informations dont elle dispose sur les effets du changement d’heure dans différents domaines. Ce sera le sujet de l’article suivant.

Source : Commission Européenne