Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une « eau sèche » pour capter le CO2 !

eau seche (dry water) pour capter le CO2 et autres gaz dangereuxDes gouttelettes d’eau emprisonnées dans des particules de silicium forment une poudre blanche à l’aspect comparable à du sucre en poudre ou un beau sable blanc. C’est l’invention de deux chercheurs de l’Université de Liverpool, Dr Ben Carter & Dr Andrew Cooper, qui a été présentée fin août au « 2010 American Chemical Society Meeting » à Boston, USA.

95% d’eau à l’état solide

eau seche : H20 piege dans SiliciumL’appellation « dry water » ou « eau sèche » provient du fait que la substance se présente sous forme solide et contient près de 95% de molécules d’eau mais que la couverture imperméable de silice empêche de se reconstituer sous forme liquide.

Une capacité d’absorption très importante

La caractéristique principale de ce nouveau matériaux est son pouvoir absorbant très important. Les chercheurs affichent un pouvoir de captation du CO2  trois fois plus important que l’eau ordinaire. De quoi ouvrir des perspectives commerciales prometteuses. D’autant plus que cette fonctionnalité peut s’appliquer au méthane ou à d’autres gaz industriels polluants.

Sources : Université de Liverpool, Telegraph, L’Expansion novembre 2010

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *