Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une lessive au pouvoir anti-pollution ?

catalytic clothingMise au point par deux chercheurs britanniques (un chimiste et une styliste), une lessive anti-pollution fera (peut-être) bientôt son apparition dans les rayons de nos supermarchés : grâce à un additif baptisé CatClo, elle permettra aux vêtements d’agir comme de véritables pièges à pollution.

Le professeur Tony Ryan, chimiste à l’université de Sheffield et Helen Storey, du London College of Fashion, ont ainsi mis au point cet additif, composé de nanoparticules de dioxyde de titane, qui s’accrochent aux vêtements lavés avec. Lorsqu’elles entrent en contact avec les molécules d’oxyde d’azote de l’air, dont notamment les gaz d’échappement des voitures nous servent une bonne dose quotidienne, elles les piègent dans le tissu. Le professeur Ryan explique ainsi l’action de ce produit miracle :

C’est l’action de la lumière du jour sur les nanoparticules qui les fait fonctionner de cette manière. Le développement de l’additif n’est qu’une des avancées que nous réalisons en ce moment dans le domaine des matériaux photocatalytiques – des matériaux qui, en présence de lumière, catalyse les réactions chimiques. A travers CatClo, nous cherchons à transformer les vêtements en surface catalytique pour purifier l’air.

Le vêtement, lavé avec CatClo, d’une personne pourrait, selon les chercheurs, absorber 5 grammes d’oxyde d’azote dans une journée. Imaginons alors l’effet de milliers de personnes dans une ville portant des vêtements imprégnés de cet additif ; cela pourrait apporter « une amélioration significative de la qualité de l’air locale » , précise le chercheur qui poursuit :

Cet additif crée un potentiel pour une action en communauté et fournir un réel bienfait environnemental qui pourrait aider à réduire les maladies et sauver des vies. A Sheffield, par exemple, si tout le monde lavait ses vêtements avec l’additif, il n’y aurait plus du tout de problèmes de pollution causés par les oxydes d’azote.

Quel monde merveilleux ! D’autant que le produit semble sans danger pour la santé humaine, dépourvu d’odeur et tout à fait insoupçonnable sur ceux qui le portent. Enfin, dans l’immédiat des tests de sécurité sont encore en cours, pour vérifier si le produit n’a vraiment aucune incidence sur la santé… et s’il ne pollue pas l’eau ! Mais le professeur Ryan se montre confiant et conclut :

Nous travaillons aujourd’hui étroitement avec un fabricant de produits de nettoyage respectueux de l’environnement pour commercialiser notre additif de lessive. Nous pensons qu’utiliser l’additif au cours d’un rinçage final dans une machine pleine pourrait potentiellement coûter aussi peu que 10 pence (soit 0,12 euro) – un petit prix à payer contre le fait de savoir qu’on fait quelque chose de tangible pour s’attaquer à la pollution de l’air et augmenter l’espérance de vie des personnes souffrant de problèmes respiratoires. Nous sommes confiants qu’il existe un marché réel et important pour ce produit.

Source : Maxisciences

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Une réponse sur “Une lessive au pouvoir anti-pollution ?”

  1. Le problème vient de l’utilisation des nanoparticules afin de lutter contre la pollution.
    Car la nanotechnologie se situant à une échelle comprise entre les grosses molécules et les atomes, elle peut facilement traverser nos défenses naturelles et s’accumuler par la suite dans certains de nos organes.

    Son emploi n’est donc pas sans risque pour ses utilisateurs, malheureusement celle-ci étant relativement récente nous manquons de recul pour apercevoir les conséquences néfastes se profilant à l’horizon.
    Pour plus d’informations consulter l’article de wikipédia sur le terme : nanotoxicologie.

    Agréablement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.