Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une population mondiale de 8 milliards d’êtres humains

Une projection du département des affaires économiques et sociales de l’ONU, publiée récemment, estime que la population mondiale atteindra 8 milliards d’êtres humains cette année. Elle avait atteint les 7 milliards en 2011. Le rapport, intitulé « Perspectives de la population mondiale » prévoit également que, sur les deux pays les plus peuplés du monde, l’Inde devrait rapidement dépasser la Chine.

population mondiale

Une population mondiale plus que triplée depuis 1950

En 1950, soit cinq ans après la création de l’Organisation des Nations Unies, la population mondiale était estimée à près de 2,6 milliards de personnes. Aujourd’hui, « Nous attendons la naissance du huit milliardième habitant de la planète Terre. C’est l’occasion de célébrer notre diversité, de reconnaître notre humanité commune et de nous émerveiller des progrès en matière de santé qui ont permis d’allonger la durée de vie et de réduire considérablement les taux de mortalité maternelle et infantile » réagit António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies.

Il a fallu des centaines de milliers d’années pour que la population mondiale atteigne 1 milliard d’habitants, mais seulement 200 ans pour être multipliée par sept. Et elle devrait atteindre 9,7 milliards d’ici à 2050. Une croissance spectaculaire, mais en ralentissement, qui s’accompagne d’une évolution marquante des taux de fécondité, d’une urbanisation grandissante et d’une accélération des migrations. La migration internationale influence cependant les changements démographiques de manière beaucoup moins importante que le nombre de naissances et le taux de mortalité.

Taux de fécondité et espérance de vie, les facteurs essentiels de la croissance démographique

La croissance de la population mondiale dépend en grande partie du taux de fécondité. Ainsi, au début des années 1970, chaque femme avait en moyenne 4,5 enfants. En 2014, le taux de fécondité au niveau mondial a chuté à environ 2,5 enfants par femme. Il devrait tomber à 2,2 enfants par femme en 2050.

De plus, depuis 2007, la population urbaine prévaut sur la population rurale. Et l’ONU prévoit que d’ici à 2050, environ 66 % de la population mondiale vivra dans des villes. Ces grandes tendances entraînent des conséquences sur le développement économique, l’emploi, la répartition des revenus, la pauvreté et les protections sociales.

Le taux de croissance de la population mondiale a atteint un pic entre 1965 et 1970, avec en moyenne 2,1 % par an. Au cours de la période 2000-2020, la population mondiale a augmenté à un taux annuel moyen de 1,2 %. Elle croît maintenant à son rythme le plus lent depuis 1950, en passant sous la barre des 1% en 2020. La population mondiale devrait culminer autour de 10,4 milliards dans les années 2080 et se maintenir à ce niveau jusqu’en 2100.

L’espérance de vie compte aussi pour beaucoup. Des progrès remarquables ont été enregistrés dans la réduction des inégalités d’espérance de vie entre les pays mais il existe encore de fortes disparités au niveau mondial. En 2019, l’espérance de vie à la naissance dans les pays les moins avancés accuse un retard de 7,4 ans par rapport à la moyenne mondiale. L’espérance de vie globale moyenne a augmenté, passant de 64,8 ans au début des années 1990 à 72,6 ans en 2019. L’ONU la prévoit à 77,1 ans en 2050.

L’Inde bientôt le pays le plus peuplé

61 % de la population mondiale vit en Asie (4,7 milliards d’individus), 17 % en Afrique (1,3 milliard d’habitants), 10 % en Europe (750 millions de personnes), 8 % en Amérique latine et dans les Caraïbes (650 millions) et les 5 pour cent restant en Amérique du Nord (370 millions) et en Océanie (43 millions).

La Chine et l’Inde demeurent les pays les plus peuplés au monde, avec respectivement 1,44 milliard d’habitants pour le premier et 1,39 milliard pour le second, soit 19 et 18 % de la population mondiale. Vers 2027, l’Inde devrait dépasser la Chine dans ce classement car la population de ce pays devrait diminuer de 31,4 millions d’habitants (environ 2,2 %) entre 2019 et 2050, selon les prévisions.

Source : ONU

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *