Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une première usine de chocolat bio et équitable bientôt dans le Gers

usine de chocolat bio et équitableEn cette période de fêtes, le chocolat est incontournable. On ne peut donc pas manquer l’annonce de la création de la première usine de chocolat bio et équitable en France, à Fleurance dans le Gers, par la société Ethiquable. Elle ouvrira ses portes en 2021 et viendra compléter l’action de la marque bien connue du commerce équitable.

Du chocolat bio et équitable

La première pierre de cette nouvelle usine de chocolat bio et équitable vient d’être posée par les fondateurs de l’entreprise. La SCOP Ethiquable, créée en 2003 et récemment agréée Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale, s’est d’abord spécialisée dans l’importation, le conditionnement et la distribution de denrées alimentaires issues du commerce équitable. Les thés, cafés et chocolats, vendus au rayon commerce équitable de la grande distribution ou sur son site, représentent 75 % de son chiffre d’affaires, qui a fortement augmenté cette année.

Le chocolat à lui seul représente 45 % du chiffre d’affaires de l’entreprise. Actuellement un quart du chocolat bio vendu en France provient des filières de la marque au Pérou, en Equateur, à Madagascar et en Côte d’Ivoire. Elle commercialise également des produits de petits producteurs français (huiles, herbes aromatiques sèches…). Ethiquable vend également sa production en Allemagne, en Belgique et en Espagne.

60 000 tablettes par jour en 2021

La marque décide maintenant de se tourner vers des « terroirs d’origine » pour le chocolat, à l’instar du vin, et se lance dans la transformation : « C’est un schéma nouveau, avec une traçabilité de A à Z, et la possibilité de fabriquer des petits lots. On veut faire des chocolats d’origine. Cela va nous donner plus d’autonomie dans la production », a déclaré un des fondateurs d’Ethiquable, Christophe Eberhart.

Unsine de chocolat bio et équitale

A terme, l’usine de chocolat produira 60 000 tablettes par jour. « Avec un prix de 2,30 euros la tablette, nous offrons un produit de qualité qui rémunère justement le producteur à un prix abordable », assure M. Eberhart. La production de l’usine de chocolat doit débuter en mai 2021. La SCOP va ainsi créer une vingtaine d’emplois supplémentaires sur son site de Fleurance. « L’outil de production a été dimensionné pour une capacité de production de 1 300 tonnes de chocolat par an pour une équipe. Il n’est pas exclu de passer très vite à deux équipes. Il nous faudra alors procéder à de nouveaux recrutements », précise Christophe Eberhart.

Sources : L’Usine Nouvelle, Sud-Ouest

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.