Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Une réduction supplémentaire de CO2 pour l’Europe ? (suite…)

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Selon l’agence Reuters, Jean-Louis Borloo, le ministre de l’écologie, a déclaré que la France était favorable au relèvement de l’objectif de réduction des gaz à effet de serre à 30 % d’ici 2020, alors que, comme nous l’avons vu dans notre article du 2 juin, le ministre délégué à l’industrie, Christian Estrosi avait pesé, ainsi que son collègue allemand, sur la Commission Européenne pour contrer le projet du rapport de la Commissaire Européenne chargée du climat, Connie Hedegaard.

pollution
source : airdeterre

A Luxembourg, le 11 juin, le ministre de l’écologie a déclaré :

La France souhaite que soit accélérée l’étude plus détaillée des options envisageables pour une trajectoire allant le plus rapidement à 30%.

Plusieurs ministres européens de l’environnement ont d’ailleurs repris les mêmes propos alors que la commission avait finalement renoncé à s’engager dans cette voie.

Le ministre chargé de l’industrie estimait que les conditions n’étaient pas favorables à un relèvement unilatéral. Le ministre de l’écologie estime quant à lui que la France dépassera ce seuil de 30 % de réduction à l’horizon 2020, et que le risque de « fuites de carbone » (délocalisation des industries vers des pays moins regardants) avait été surévalué.

Le rapport de Connie Hedegaard partait du principe que, 2 ans après le début de la crise, l’industrie européenne perdait moins en compétitivité et que le coût de la baisse de Co2 de 30 % serait compensé par les emplois créés.

D’autre part, beaucoup de gouvernements européens se sont prononcés pour cette réduction de 30 % de CO2 : l’Espagne, la Grande Bretagne, l’Allemagne  et tous les pays nordiques, certains estimant qu’elle peut intervenir de manière unilatérale (la Suède par exemple qui se dit prête à remonter ce taux à 30 % à titre national), d’autres qu’il faut en même temps que d’autres grands pays industrialisés s’y engagent (l’Allemagne).

Source : Agence Reuters

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.