Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Valormat, ou comment recycler et valoriser des matelas usagés

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Parmi les innovations mises en valeur lors de l’exposition Innov’Climat qui a eu lieu à Paris, il en est une qui vise au recyclage et à la valorisation des matelas et sommiers usagés. Il s’agit du projet Valormat, coordonné par Innortex, qui par la mise en œuvre de nouvelles techniques, compte à terme traiter à Angers une partie de l’énorme gisement que représente cette literie usagée.

Valormat est un projet accompagné par l’ADEME dans le cadre du programme Economie circulaire des Investissements d’Avenir. Dans le cadre de la mise en œuvre de la filière REP (Responsabilité Elargie des Producteurs) sur l’ameublement fin 2012, les industriels ont dû s’organiser pour assurer la valorisation de leurs produits usagés et, parmi ceux-là, les matelas et les sommiers. Ceux-ci représentent en effet un gisement de 120 000 tonnes par an, jusque là majoritairement acheminé vers des installations de stockage de déchets non dangereux.

Le projet Valormat a consisté, depuis 2013, à développer un pilote industriel permettant de produire des matières premières de recyclage, à partir de matériaux de type textile et mousse de polyuréthane, issus du démantèlement des produits usagés du secteur de la literie.

Les innovations portent sur trois types de traitements. La première consiste à améliorer le processus de démantèlement et l’hygiénisation des matelas et sommiers afin de récupérer les différents constituants et de les transformer en matière homogène exempte de bactéries. La seconde porte sur la création d’une technique de recyclage : les différentes matières sont floconnées ou éffilochées, puis agglomérées dans un four. Enfin les nouvelles matières vont pouvoir être intégrées dans plusieurs produits : la fabrication de nouvelle literie, de mobilier ou encore d’isolant pour le bâtiment.

Les techniques innovantes de Valormat ont déjà permis de créer 8 emplois à Angers et l’entreprise compte à terme sur la création de 30 emplois. Elle devrait capter le gisement de matelas et sommiers usagés du Grand Ouest (3 % à 4 % du gisement national), soit un pilote d’une capacité de 4 500 tonnes par an.

Sources : MEDDE, ADEME, INNORTEX

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.