Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Vente en vrac : un intérêt environnemental certain en optimisant toutes les étapes de la chaîne

Pour consommer plus responsable, les consommateurs sont de plus en plus séduits par la vente en vrac, qui apparaît comme une pratique plus vertueuse. Sa croissance sur le marché français lui assure un avenir prometteur, puisqu’elle s’impose même dans plus en plus de grandes surfaces. Dans ce contexte, l’ADEME présente les résultats de 3 études concernant les impacts environnementaux, les risques sanitaires et le prix de vente du vrac. La première concerne l’intérêt environnemental, « sous conditions » de la vente en vrac.

Vente en vrac

Une vente en vrac en pleine croissance

Selon le législateur, le vrac se définit comme « la vente au consommateur de produits présentés sans emballage, en quantité choisie par le consommateur, dans des contenants réemployables ou réutilisables. La vente en vrac est proposée en libre-service ou en service assisté. Elle peut être conclue dans le cadre d’un contrat de vente à distance. Tout produit de consommation courante peut être vendu en vrac, sauf exceptions dûment justifiées par des raisons de santé publique. La liste des exceptions est fixée par décret » (Code de la consommation, article L120-1).

Le marché de la vente en vrac est actuellement en pleine croissance. De 100 millions d’euros HT de chiffre d’affaires en 2013, le secteur est passé à 1,2 milliard d’euros en 2019. Au-delà des magasins spécialisés bio, elle s’impose maintenant dans d’autres commerces. 83% des hypermarchés, 77% des supermarchés et 45% des magasins de proximité la pratiquent déjà. La vente en vrac concerne actuellement surtout l’épicerie sèche (céréales, biscuits, légumineuses), mais d’autres secteurs tendent à se développer, notamment les produits de droguerie-parfumerie-hygiène, voire même les cosmétiques.

Un achat « responsable »

L’étude de l’ADEME souligne les trois principales motivations d’achat en vrac : il s’agit d’abord de la réduction des déchets notamment par la diminution des emballages, ceux-ci étant réutilisables. Puis vient la réduction du gaspillage alimentaire que permet le choix des quantités pour mieux respecter l’environnement. Enfin la consommation de produits « plus sains » : cette motivation exprimée étant probablement liée au fait que beaucoup de produits vendus aujourd’hui en vrac sont des produits bio.

10 scénarios ont été sélectionnés pour évaluer les impacts environnementaux de la distribution en vrac, en comparaison à la distribution en préemballé, des mêmes produits présents sur le marché français (produits alimentaires secs et liquides). Tous soulignent l’impact globalement positif du vrac sous conditions de bonnes pratiques des professionnels de la distribution comme des consommateurs. La vente en vrac a à la fois un impact sur les pertes, moins nombreuses, les déchets (moins d’emballages et réemploi de ceux-ci), et l’environnement.

Mais des conditions à respecter

L’ADEME émet une série de recommandations à destination des fournisseurs de produits de vente en vrac (écoconception des emballages notamment), de fournisseurs d’équipements de distribution en vrac (robustesse et ergonomie des solutions proposées) et des responsables de magasins (personnel dédié et formé, suivi des stocks…). Mais les consommateurs sont aussi invités à mettre en place des bonnes pratiques que ce soit en magasin lors de l’achat ou à la maison pour le stockage et la gestion des produits.

Utiliser un emballage réemployable et adapté à la quantité voulue, adopter un comportement responsable en magasin pour limiter les pertes de produits et donc le gaspillage notamment alimentaire ou encore adapter les quantités achetées en vente en vrac et stockées à la maison à la fréquence de consommation et conserver les produits à la maison dans des contenants adaptés, sont autant de bonnes pratiques à prendre pour limiter les gaspillages, et l’empreinte environnementale des produits.

Source : ADEME

Cet article a été écrit par : 

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *