Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Vers un recyclage des paquets de cigarettes ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Recyclage paquets de cigarettesLes fumeurs consomment en France environ 2,75 milliards de paquets de cigarettes par an, qui atterrissent après usage à la poubelle et finissent incinérés. En effet, jusqu’à présent, ils ne peuvent être triés avec le papier/carton, en raison de la présence d’une feuille d’aluminium à l’intérieur. Mais on peut envisager un changement d’habitude : arrêter de fumer (de loin la meilleure solution à notre avis) ou trier et recycler les paquets.

C’est cette dernière solution qu’a étudiée la filiale française de British American Tobacco (BAT France), on ne se demande pas pourquoi. Son objectif  était double : à la fois responsabiliser les fumeurs (à l’environnement, pas à la santé collective) et sensibiliser les pouvoirs publics au recyclage des paquets de cigarettes.

Après avoir annoncé qu’elle avait remplacé, dans ses principales marques, la feuille d’aluminium par un papier 100 % recyclable, l’entreprise a mené, du 1er juin au 30 septembre, une expérience de collecte des paquets vides, en vue de leur recyclage, auprès de 400 buralistes de l’est parisien et du Val de Marne. Des urnes y ont été déposées, puis collectées (par des courtiers en vélo électrique de l’entreprise La Petite Reine), et acheminées vers Rungis, où les paquets ont été transformés en produits de papèterie.

En quatre mois, l’entreprise a ainsi récupéré 7 850 paquets vides, transformés en 40 kg de carton : une expérimentation satisfaisante selon elle, qui, généralisée à la France entière, permettrait de recycler chaque année 800 000 paquets. Elle compte mener une nouvelle expérimentation en 2011/2012, et espère que la concurrence suivra.

Effectivement, car ces chiffres représentent actuellement une goutte d’eau dans l’océan des milliards de paquets utilisés. Mais cette collecte aurait effectivement encore de beaux jours devant elle : entre 2005 et 2010, selon l’INPES (institut national de prévention et d’éducation pour la santé), la consommation de tabac a encore augmenté de 1,8 %, et les hausses successives de prix (6 % en moyenne prévus pour le début novembre) ne semblent pas devoir infléchir la courbe.

Cette opération laisse cependant sceptique le CNIID (Centre National d’Information Indépendante sur les Déchets), qui rappelle que « le recyclage des objets en fin de vie est l’outil n°1 du greenwashing » (ou écoblanchiment, voir notre article du 1er mars), une façon de se donner un aspect écoresponsable, mais surtout une opération publicitaire. Et cela ne résout en rien le problème des mégots qui atterrissent, quant à eux, directement sur les trottoirs et qui mettent entre 3 mois et 2 ans à se dégrader. Le site de la ville de Paris rappelle d’ailleurs que : « un mégot pollue huit litres d’eau ».

Aucun doute : pour réduire les volumes de déchets dans ce secteur, c’est bien la première solution qui s’avère la meilleure : arrêtons de fumer, c’est de toute façon mieux pour l’environnement et pour la santé !

Source : Le Journal de l’Environnement, Atlasinfo

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.