Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

« Villes neutres pour le climat et intelligentes » : une « mission » de l’Europe pour 9 villes françaises

Qu’ont en commun ces différentes villes françaises : Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux Métropole, Nantes Métropole, Dijon Métropole, Grenoble Alpes Métropole, Angers Loire Métropole et Dunkerque ? Elles viennent toutes d’être sélectionnées dans le cadre de la mission européenne « Villes neutres pour le climat et intelligentes ». Elles ont été choisies, tout comme 91 autres villes européennes, parmi les nombreuses agglomérations qui avaient posé leur candidature pour être soutenues dans le cadre de leur transformation vers la neutralité climatique d’ici à 2030.

Villes neutres pour le climat et intelligentes

L’urgence climatique traitée par les villes et leurs citoyens

Les « missions de l’UE » consistent en un engagement à apporter une solution aux grandes problématiques de société. L’Europe en a défini 5 : la lutte contre le cancer ; l’adaptation au changement climatique ; la vie dans des villes plus vertes ; le maintien de la santé des sols au bénéfice de l’alimentation saine, des citoyens, de la nature et du climat ; la protection de nos océans. Les missions constituent une nouvelle façon d’apporter des solutions concrètes à certains de nos plus grands défis. Elles vont au-delà de la recherche et de l’innovation, pour fournir des solutions efficaces.

Les villes couvrent environ 3 % de la terre, mais elles produisent plus de 70 % de ses émissions de gaz à effet de serre. En outre, les villes consomment plus de 65 % de l’énergie mondiale. En Europe, on estime qu’en 2050, près de 85 % des Européens vivront dans des zones urbaines. C’est la raison pour laquelle l’urgence climatique actuelle doit être traitée dans les villes et par leurs citoyens. L’atténuation du changement climatique étant donc fortement tributaire de l’action urbaine, l’UE aider les villes à accélérer leur transformation écologique et numérique.

La mission « Villes neutres pour le climat et intelligentes »

Le comité de mission « Villes neutres pour le climat et intelligentes » a donc identifié la mission suivante : atteindre le nombre de 100 villes neutres pour le climat et intelligentes d’ici à 2030. Cette mission permet de soutenir, de promouvoir et de présenter 100 villes européennes dans le cadre de leur transformation vers la neutralité climatique d’ici à 2030, et d’en faire des pôles d’expérimentation et d’innovation pour toutes les villes.

Chacune des 100 villes pionnières sélectionnées acceptent la mission de devenir climatiquement neutre d’ici à 2030. Elle signe un « Climate City Contract », un contrat pour le climat adapté aux réalités de chaque ville et mis au point dans le cadre d’un processus de co-création. Ce processus permet de faire entendre les différentes voix à tous les niveaux.

8 ans pour devenir climatiquement neutre

Pour s’engager dans cette démarche de neutralité carbone, ces villes initient des politiques publiques qui permettent d’atteindre un strict équilibre entre les gaz à effet de serre émis dans l’atmosphère et ceux captés par les puits naturels (forêts, sols, mer) ou artificiels (captage et stockage de CO2). Le programme « Villes neutres pour le climat et intelligentes » leur apporte conseils, assistance sur mesure avec accompagnement, financements, partage d’expérience et soutien à l’implication des citoyens, ainsi qu’une visibilité accrue.

Notons que cette année, une des villes sélectionnées pour cette mission, Grenoble, a déjà été récompensée par le titre de Capitale verte de l’Europe, tout comme l’avait été une autre, Nantes en 2013, de nouveau sélectionnée elle aussi. Ces 9 villes françaises ont désormais 8 ans devant elles pour devenir des « Villes neutres pour le climat et intelligentes ».

De nombreux programmes existent déjà, dans des domaines divers, pour aider ces villes dans leur transition énergétique et écologique. Citons notamment Watty à l’école, pour engager les plus jeunes dans un changement de comportement dans l’utilisation de l’énergie face à l’urgence climatique, et Moby, pour mettre en place des Plans de Déplacement Etablissement Scolaire (PDES), permettant de désengorger les abords des écoles et de rendre leur air plus respirable.

Sources : Commission européenne, Wedemain, Ville intelligente

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Dans la même catégorie

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.