Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Voiture électrique ou voiture conventionnelle ?

quelle automobile pour demain?Selon une étude de l’institut allemand d’écologie appliquée, commandée par le ministère de l’environnement, le développement des voitures électriques permettrait de réduire les émissions de gaz à effet de serre, dans une moindre mesure que celle des voitures traditionnelles, mais moins gourmandes.

D’ici 2030, les voitures électriques et hybrides représenteront 14 % du parc automobile allemand, d’après les calculs de l’institut, ce qui fera baisser de 6 % les émissions de CO2. Dans le communiqué de presse, Florian Hacker, chercheur, ajoute cependant qu’il « ne s’agit pas d’oublier les voitures conventionnelles. Si les voitures à essence gagnent fortement en efficacité énergétique d’ici 2030, elles peuvent faire baisser de 25% les émissions de gaz à effet de serre » dues à la circulation automobile.

D’autre part, un éventuel effet pervers pour l’environnement pourrait apparaître si toutes les voitures électriques étaient mises en charge au même moment, le soir, car cela occasionnerait « des pics de consommation à des moments défavorables« , ce qui aurait pour effet de « renforcer le recours à des centrales à charbon polluantes, qui sont surtout mises à contribution pendant la nuit en Allemagne« .

Seule solution, selon l’institut, pour que le développement des voitures électriques soient un succès : le développement des énergies renouvelables, afin qu’elles couvrent toutes les consommations d’électricité supplémentaires occasionnées. En effet, l’étude indique qu’en 2030, les voitures électriques consommeront 11 térawattheures, soit 2 % de la consommation actuelle de l’Allemagne.

Source : AFP