Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Volkswagen triche sur les émissions des diesel : l’ensemble des véhicules est suspecté

Volkswagen est au cœur d’un scandale aux Etats-Unis pour une affaire de tricherie sur les tests anti-pollution de ses véhicules diesel construits entre 2009 et 2015. Au-delà de la marque cependant le doute s’installe sur ceux des autres constructeurs et l’affaire risque de faire tâche d’huile.
Aux Etats-Unis, comme en Europe, d’ailleurs, on ne plaisante pas avec les risques sanitaires. Tout a commencé par une révélation de l’agence américaine de protection de l’environnement (EPA) sur une duperie des véhicules diesel du groupe (commercialisés sous la marque VW, bien sûr, mais aussi Audi) aux normes anti-pollution. Pour déjouer les tests de mesures anti-pollution en effet, Volkswagen aurait doté ses véhicules diesel d’un logiciel capable de les détecter. Celui-ci enclenche alors un mécanisme, à l’insu du conducteur, limitant pendant la durée des tests les émissions de gaz polluants, ce qui permettait au véhicule de passer haut la main le contrôle. Une fois ce dernier terminé, il se désactive, libérant alors bien plus de gaz que mesuré. Ceci leur permettait  d’émettre en toute impunité une quantité d’oxyde d’azote jusqu’à 40 fois supérieure aux normes fédérales.

Cette information a jeté le discrédit sur la marque, qui voit son image fortement écornée, dégringole en bourse et risque de très lourdes peines financières outre-Atlantique (difficiles à chiffrer, mais certains médias avancent la somme de 18 milliards de dollars). Le constructeur va devoir de plus rappeler les 482 000 véhicules concernés pour les mettre aux normes. Il a enfin dû cesser  la commercialisation de ses modèles diesel quatre cylindres.

Aux Etats-Unis, l’agence de protection de l’environnement va étendre ses investigations à d’autres marques, tandis qu’en Allemagne, le gouvernement a ordonné des « tests approfondis » d’experts indépendants sur tous les modèles diesel du groupe. En Asie, la Corée du Sud a été la première à réagir en engageant elle aussi rapidement des tests sur les modèles de la marque. Plus inquiétant pour notre santé, selon l’association belge Transport et Environnement, une voiture diesel sur dix seulement respecterait les plafonds d’émission de gaz fixés par l’Union Européenne. Après une enquête réalisée sur 23 véhicules neufs provenant de 6 constructeurs différents, les émissions réelles seraient jusqu’à 5 fois supérieures aux limites autorisées, avec un record pour des modèles Audi, testés à 22 fois plus !
emissions des automobiles diesel

Sources : Le Parisien, Turbo, Capital, Le Figaro

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.