Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Wattway : 1 an d’expérimentation

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Inaugurée en décembre 2016, la première route solaire mondiale, installée à Tourouvre (Orne), continue à fonctionner malgré une production moindre que prévue et quelques surprises. Cette expérimentation du premier revêtement photovoltaïque livre maintenant ses premiers enseignements.

Baptisée Wattway, cette innovation française, fruit de 5 ans de recherches menées par Colas (filiale de Bouygues) et l’INES (Institut National de l’Energie Solaire), se situe sur une route départementale de la commune de Tourouvre (dans laquelle est également installée l’usine fabriquant les panneaux solaires). Un kilomètre de chaussée est recouvert de 2 800 m² de dalles solaires.

En ce qui concerne la production d’électricité, l’objectif n’a pas été atteint : la route a produit 149,4 MWh, soit 53 % de ce que visait Colas. Mais plusieurs facteurs doivent être pris en considération : par exemple, des panneaux ont disjoncté lors d’un épisode orageux, entraînant une baisse de la production. Mais en ne considérant que les dalles qui ont fonctionné en continu, la quantité d’électricité produite atteint plus de 85 % de l’objectif. Du côté solidité par contre, les concepteurs se montrent satisfaits : 95 % des capteurs ont résisté sans dommage à cette année d’expérimentation.

La surprise vient d’ailleurs : il s’agit du bruit que produit le roulement des voitures sur ce revêtement. « J’ai été surpris quand j’ai roulé dessus. Ça fait un vacarme, un peu comme si on roulait sur des pavés » explique le maire de la commune. A tel point que pour satisfaire des riverains qui se plaignaient des nuisances, la vitesse a été limitée à 70 km/h sur ce tronçon. Mais, précise-t-il, « En dehors des quelques riverains, les usagers ne s’en plaignent pas. » Par ailleurs, aucun incident lié à une mauvaise adhérence n’a été signalé.

Colas travaille maintenant à améliorer les panneaux solaires routiers. Des dalles plus plates et moins bruyantes vont être testées « dans les prochaines semaines » selon l’entreprise. Autres pistes d’amélioration : l’encrassement de la route constaté à proximité des champs et une diminution de production de l’installation lorsque le soleil est bas sur l’horizon, les panneaux n’étant pas orientés de façon optimale.

Mais Cola espère pouvoir commercialiser le concept en 2019. Il est actuellement testé sur 16 sites dans le monde (12 en France métropolitaine, un à La Réunion, en Amérique du Nord et au Japon), celui de Tourouvre étant le plus important en surface.

Sources : Batiactu, Sciences et avenir, Wattway

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.