Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Moby et Watty : un appel à financement publié par la DGEC

La Direction Générale Energie Climat (DGEC) a publié le 16 décembre quatre appels à financement pour divers programmes labellisés au dispositif des Certificats d’Economies d’énergie. L’un d’eux nous concerne directement, puisqu’il s’agit de financer nos programmes Watty et Moby, réunis désormais en un seul programme. Ceux-ci visent à sensibiliser les élèves à la transition écologique et à l’écomobilité scolaire.

Watty et Moby

Watty et Moby pour la période 2020-2023

Eco CO2 lance donc un appel à financement pour son programme Watty et Moby, qui est prolongé jusqu’en 2023 (Watty a débuté en 2013). Les deux volets de ce programme ont des objectifs ambitieux. En ce qui concerne Watty à l’école, il doit sensibiliser aux économies d’énergie et d’eau, et plus largement à la transition écologique, 15 440 classes des écoles primaires, soit environ 365 000 élèves.

Pour Moby, le volet écomobilité du programme, il s’agit de mettre en place 950 plans de déplacements établissement scolaire (PDES) dans les écoles primaires, collèges et lycées. Cela concerne 210 000 élèves qui doivent être sensibilisés à l’écomobilité sur tout le territoire national. Et par-delà les élèves, Watty et Moby ont pour ambition d’engager aussi les parents ainsi que les personnels des établissements scolaires dans des changements de comportement.

Eco CO2 recherche aujourd’hui des financeurs pour un montant de 31,845 millions d’euros sur la totalité de la période. Ils correspondent à 6 369 GWh (gigawattheures) cumac, sur la période 2020-2023. En échange de leur contribution, les financeurs éligibles aux CEE recevront des attestations émises par Eco CO2. Elles donnent droit à des CEE programme à hauteur de 1 MWh (mégawattheures) cumac pour 5 € HT versés au fonds du programme.

Deux programmes pour le déploiement de l’usage du vélo

En ce qui concerne les trois autres programmes, objets de cet appel à financement, deux proposent d’aider au déploiement de l’usage du vélo, et le troisième d’accompagner les Français vers des travaux de rénovation énergétiques. Pour certains, les obligés ont peu de temps pour manifester de leur engagement.

C’est le cas notamment pour le programme Alveole (jusqu’au 11 janvier). Porté par la société Rozo et par la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette), il vise à proposer aux citoyens une aide à la réparation de leur vélo à hauteur de 50 euros (le « coup de pouce vélo »). Il porte également sur la mise en place de stationnements sécurisés et un apprentissage « remise en selle ».

Le programme Objectif Employeurs Pro-Vélo, porté par la FUB, a la même date limite. Il porte sur l’acculturation des employeurs à la mobilité vélo. Il les accompagne pour leur permettre de proposer des stationnements, des solutions et des services vélo et les engager vers le label « Employeur Pro-vélo ». Le programme SARE vise à aider les ménages à se repérer pour des conseils de travaux de rénovation énergétique. Pour ce dernier, l’appel à financement concerne le Conseil départemental du Val d’Oise.

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.