Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Zones commerciales et entrepôts e-commerce : un moratoire exigé par un regroupement de collectifs

Une lettre ouverte demandant un moratoire sur la création de zones commerciales et entrepôts e-commerce a été adressée au Chef de l’Etat, ainsi qu’aux préfets, le lundi 6 juillet. Elle émane d’un regroupement de quelque 60 collectifs de différentes régions de France, opposés localement au développement de surfaces commerciales. Il se déclare en cela favorable à la mise en place d’une proposition de la Convention citoyenne pour le climat.

moratoire sur les zones commerciales et entrepôts e-commerce
Carte des collectifs en lutte pour le moratoire

Une proposition de moratoire pour les zones commerciales et entrepôts e-commerce

Ces collectifs, impactés et opposés aux zones commerciales et entrepôts e-commerces en France, demandent en fait que soit mise en place une proposition de la Convention citoyenne pour le climat. Proposition a priori acceptée par le Président de la République… mais peut-être pas intégralement. En effet, la Convention a formulé un jugement univoque : « Il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures coercitives pour stopper les aménagements de zones commerciales périurbaines très consommatrices d’espace ».

Or, si la réponse du Président de la République le 29 juin se révélait en faveur d’un moratoire sur les infrastructures commerciales, elle laissait entendre que les entrepôts e-commerce en seraient exclus. Le groupe de collectifs exige qu’ils y soient intégrés. Ainsi d’ailleurs que toutes les zones commerciales et e-entrepôts qui s’implantent sur des sols déjà artificialisés ou transforment des bâtiments déjà existants.

Des arguments sociaux et environnementaux

Il rappelle d’une part que 26 000 emplois de commerces non-alimentaires et de proximité seront détruits en 2020 et que des dizaines de milliers d’autres sont menacés « par les projets en gestation ». il estime que « Le moratoire doit donc porter sur toutes les infrastructures commerciales de périphérie », sans exclusion.

Quant aux entrepôts e-commerce, ils « aggravent l’artificialisation des sols, font exploser les produits importés et l’empreinte carbone de la France ». Et ils contribuent d’autre part à la destruction de milliers d’emplois dans la grande distribution et les commerces de proximité. Le groupe de collectifs rappelle de plus que78 % des Français se déclarent en faveur d’un moratoire sur les zones commerciales et les entrepôts e-commerce.

Il estime que d’une manière générale « chaque projet commercial qui, par son implantation, son gigantisme ou ses chaînes d’approvisionnement, nierait la crise écologique et détruirait encore davantage le vivant, doit être arrêté ». Il demande non seulement la mise en place immédiate du moratoire, mais aussi l’arrêt des travaux et la suspension des autorisations en attendant son obtention. Ce moratoire sur les zones commerciales et entrepôts e-commerce doit enfin « s’accompagner de la possibilité de réhabiliter les zones naturelles déjà défrichées ».

Source : Les Amis de la Terre

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.