Blog d’Eco CO2

Vous donner les clés pour comprendre et agir pour la transition énergétique

Connaissez-vous la « popocyclette » ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Tout est bon pour montrer son souci de l’écologie et des nouvelles technologies permettant d’économiser de l’énergie, surtout en ce moment où le prix des carburants s’invite quotidiennement dans l’actualité… Nous avions déjà vu dans un article précédent qu’on pouvait alimenter en électricité un réverbère grâce aux déjections canines, voici maintenant que la firme Toto, constructeur japonais de toilettes (logique qu’il y ait pensé !) de son état, vient de dévoiler un véhicule tout-à-fait révolutionnaire de sa confection : une « popocyclette », comme elle a été immédiatement surnommée !

popocyclette

Il s’agit d’un véhicule de trois roues, dont le siège a été remplacé par des toilettes (pub oblige, mais apparemment, ça ne peut même pas servir de coffre) et qui possède à l’arrière un réservoir surmonté (pour la décoration) d’un énorme rouleau de papier-toilette. Et il fonctionne bien entendu au biogaz. Non, rassurez-vous, le motard n’a pas besoin de produire son propre carburant, car comme l’explique Kenji Fujita, le porte-parole de la compagnie : « Le biogaz utilisé par le véhicule provient de déjections animales et de boues d’épuration. »

Selon la firme Toto, déjà à l’origine d’une autre invention révolutionnaire, les toilettes chauffantes, la « popocyclette » aurait une autonomie de 300 km. En tout cas, le carburant de ce véhicule « propre » (?) provient effectivement d’une source renouvelable, gratuite autant qu’inépuisable, et qui de plus ne risque pas de venir à manquer, surtout dans nos villes.

La compagnie japonaise ne compte cependant pas commercialiser cet « élégant » véhicule (heureusement, son aspect esthétique laisse tout de même un peu à désirer) : il s’agit juste de démontrer tout l’intérêt que porte la société à l’environnement. Et M. Fujita ajoute : « Nous espérons simplement avec ce prototype mette en avant notre souci écologique à travers nos divers produits moins gourmands en eau, comme les toilettes ou les douches. »

Sources : Le Monde, Le Matin

Cet article a été écrit par : 

Claudine d'EcoCO2

Claudine est notre écrivaine historique. Elle écrit pour Eco CO2 depuis 2010 et vous apporte toute l'actualité de la transition écologique.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Abonnez-nous au blog !

Les derniers articles

Articles similaires

Abonnez-nous au blog !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.